27 juin 2023

DOSSIER THÉMATIQUE #1 Emploi et formation - Volet 2 : Ces formations efficaces et rapides

La startup française qui forme vite et bien aux métiers de la rénovation énergétique

La Solive invente un modèle de formation pour répondre aux besoins de la transition énergétique et aux désirs de reconversion professionnelle. Avec une pédagogie originale, intense et très orientée terrain, son attractivité ne cesse de grandir. Née en 2021, elle est désormais présente à Paris, Lyon et Nantes et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, tant les besoins sont immenses et les retours ultra-positifs.

Fondée par Ariane Komorn, issue du monde du conseil et Côme de Cossé Brissac, polytechnicien, ancien consultant au sein de Carbone 4, la Solive a préempté une place particulière dans le monde de la formation, au croisement des EdTech (formation utilisant les nouvelles technologies) et des Climate Tech (entreprises oeuvrant pour la baisse des GES).  

Concrètement La Solive propose, à ce jour, deux formations intensives (de 3 à 5 mois) certifiantes et reconnues par l’Etat, dans un format similaire à celui des bootcamps : Chef de projet en rénovation énergétique et Installateur de pompes à chaleur. Peu de pré-requis sont demandés, la motivation et le projet professionnel sont les principaux critères de recrutement. Quant au financement, il peut être assuré par des aides de Pôle Emploi, le dispositif “Projet de transition professionnelle” (PTP) et le compte personnel de formation (CPF). 

Avec déjà plus de 200 personnes formées et un taux d’emploi post formation de 91%, La Solive, qui multiplie les partenariats avec les entreprises, tisse son réseau et garantit à ses élèves stages et accès rapide à l’emploi. 

 J’ai suivi le cursus de Chef de projet en rénovation énergétique, la formation est hyper professionnalisante. Après un stage dans un bureau d’études thermiques, j’ai rejoint un bureau d’ingénierie spécialisé dans l’assistance à maitrise d’ouvrage sur les bâtiments publics et sportifs, ce qui me permet d’avoir une vision plus globale des enjeux liés à l’énergie, en croisant les attentes des usagers et les souhaits des maîtres d’ouvrage . 

Lyson Cellier, qui s’est formée à La Solive en 2022-2023

C’est précisément à ce savoir-faire transversal, qui mêle connaissances techniques et gestion de projet, que répond la formation proposée par La Solive.

L’école ambitionne de former 5.000 personnes par an à partir de 2025, une montée en charge permise par une levée de fond réalisée en 2022 et justifiée par l’importance des besoins. Progressivement, La Solive ambitionne de se positionner sur de multiples métiers, comme expert en isolation par l’extérieur, plaquiste ou encore diagnostiqueur de performance énergétique.

 Il manque aujourd’hui près de 300 000 personnes pour mettre en œuvre la transition énergétique et finalement ce sont des savoir-faire nouveaux, pour lesquels il existe peu de formations ad hoc. Si l’on ajoute à cela que, depuis le Covid, un cadre sur deux souhaite se reconvertir, le vivier de ressources humaines existe et nous, nous sommes un des chaînons clefs pour accompagner ces souhaits d’évoluer vers des métiers qui ont du sens et réduire les émissions de GES du bâtiment .

Adeline Charre, qui dirige le campus de Lyon,
confirme les potentiels de ces formations

L’avenir devrait donc sans nul doute sourire à La Solive.

Pour en savoir plus  : la-solive.com

Partager cette page :