25 novembre 2021

ENERGIESPRONG EN MODE ACCELERATION A BEPOSITIVE

EnergieSprong vise à développer une filière industrielle de rénovation énergétique à haute performance et à coûts maitrisés, en plaçant l’innovation au cœur de ses projets.  Les lauréats de son concours d’innovation seront dévoilés lors du prochain Salon BePOSITIVE.
L’occasion de faire un point d’étape avec Sébastien Delpont, Directeur de Greenflex, pilote du déploiement de cette démarche en France, et d’en partager les enjeux et les opportunités.

 

Pouvez-vous nous rappeler les ambitions et les principes d’EnergieSprong ?

EnergieSprong est née au Pays Bas en 2012. Son ambition est de déployer à grande échelle des rénovations énergétiques zéro énergie grâce à l’atteinte d’un équilibre économique sans subvention. Il y a donc un cahier des charges très précis, orienté sur les résultats, qui fixe le cadre de la rénovation : une baisse significative des besoins et consommations d’énergie et l‘intégration de capacité de production d’ENR, des travaux réalisés sur un temps court et en site occupé grâce à des solutions « hors-site », le souci du confort et de la qualité architecturale, et enfin une baisse des coûts de rénovation grâce à l’industrialisation des process et la mobilisation de revenus additionnels : vente d’énergies renouvelables, contrats de performance énergétique, investissements futurs évités.
En s’appuyant sur les acquis de la démarche engagée aux Pays Bas, nous la développons depuis 2017 en France, avec d’ores et déjà 600 logements rénovés livrés et plus de 2000 en cours de travaux. Sur chaque opération, nous partageons les retours d’expérience, pour être dans une logique d’innovation et d’amélioration continue. Le coup de pouce donné par l’État dans le cadre de son Plan France Relance, avec le projet « MassiRéno », va nous permettre d’accélérer le déploiement.

 

Quels sont vos leviers pour faire émerger une filière industrielle d’excellence en matière de rénovation énergétique ?

Notre vocation est de mobiliser les acteurs de la construction et les maitres d’ouvrage publics et privés pour expérimenter des innovations techniques, contractuelles ou dans les modes de faire, qui vont progressivement, par la garantie d’une bonne réponse du marché, permettre une baisse des coûts.
Par exemple, nous venons d’appuyer la mise en oeuvre d’un marché d’achats groupés fédérant 14 organismes de logement social en Pays de la Loire, pour engager la rénovation de 2000 logements. Des équipes pluridisciplinaires peuvent ainsi accélérer l’industrialisation de leur process, en ayant la garantie d’un volume.
Parallèlement, nous accompagnons les acteurs de la construction, via des clusters ou pole de compétences des territoires notamment, en amont des marchés lancés pour les acculturer à notre cahier des charges via des clubs entreprises. Tous les résultats acquis sont partagés dans un observatoire accessible à tous sur notre site.
Enfin, nous organisons, pour la seconde fois cette année, un concours d’innovation, afin d’appuyer les acteurs de la construction à développer de nouveaux blocs de solutions plus intégrées, qui pourront ensuite être déployées sur des opérations de rénovation.
 

Quelles sont les thématiques abordées dans ce concours d’innovation et comment s’organise-t-il ?

La première saison s’est concentrée sur le développement de solutions fabriquées hors-site pour optimiser la rénovation des logements, avec des façades isolantes, des toitures isolantes avec production d’énergie renouvelable et enfin des modules de production et de pilotage d’énergie intégrés. 
Pour cette seconde saison, nous sommes dans une continuité, avec des spécificités néanmoins, puisque nous avons trois autres catégories : l’une traite de la rénovation complète de maison individuelle, la seconde des solutions qui permettent aux habitants d’optimiser leurs habitudes de consommation et la troisième porte sur des solutions de façades isolées et intégrées pour les bâtiments éducatifs.
Suite à l’appel à candidature que nous avons lancé, 71 entreprises ont postulé, dont une grande majorité de PME/TPE. Nous avons retenu 21 équipes pour développer un projet. Le concours est parrainé par 5 maitres d’ouvrage qui mettent à la disposition des candidats des cas d’études concrets de bâtiments dont ils sont propriétaires. Les participants peuvent ainsi démontrer l’adaptabilité de leur solution à différentes typologies de bâtiments.  

 

BePOSITIVE semble donc le rendez-vous professionnel idéal pour dévoiler les résultats du concours ?

Oui, parce qu’ici se rencontrent les acteurs de la transition énergétique, ceux qui développent des solutions pour des bâtiments économes. Et nous voulons mobiliser les entreprises et essaimer. Les solutions en lice seront exposées au public au cœur du salon. Aujourd’hui, avec les projets en cours, les rénovations EnergieSprong représentent plus de 300 millions € de travaux, soit environ 1% du marché de la rénovation. Or le nombre de logements en France qui pourraient être techniquement rénovés avec le cahier des charges et les solutions que nous portons est de 14 millions. Les marges de progression sont donc considérables. Sur le chemin de la structuration d’une filière industrielle de la rénovation, BePOSITIVE est le rendez-vous idéal pour valoriser et diffuser les opportunités qui s’ouvrent aux fabricants de solutions énergétiques et constructives. 
Rendez-vous donc du 14 au 16 décembre à Lyon Eurexpo pour découvrir les dernières innovations pour une rénovation massive et hautement qualitative !

 

Pour en savoir plus