17 juin 2019

Solar Decathlon 2019, en avant pour la seule équipe française !

C’est en Hongrie, près de Budapest, que se déroule en juin et juillet, le Solar Décathlon Europe 2019. Cette compétition biannuelle internationale a été initiée par l’US Department of Energy en 2002, pour trouver une alternative au pétrole. Aujourd’hui, le Solar Décathlon est ouvert à tous les pays du Monde. Les Compagnons du Devoir font partie de la seule équipe française engagée dans la compétition. Histoire d’une expérience et d’une formation hors cadre.

[ITW de Jocelyn GAC - Coordinateur Transition énergétique
Compagnons du Devoir et du Tour de France]

Issues d’écoles d'architecture, de design, d'urbanisme, de sociologie, d'ingénierie et de construction, les équipes pluri disciplinaires vont se confronter pour un Solar Decathlon un peu particulier cette année. Il est demandé de réaliser, à partir d’une construction existante à réhabiliter, une maison, à échelle 1, économe en énergie, techniquement avancée, attractive et écoresponsable. Habiter 2030 est la seule équipe française retenue pour ce concours. Basée dans les Hauts de France, elle est constituée de 300 jeunes, étudiants et professionnels, issus de 14 structures, dont les Compagnons du Devoir pour la construction. Depuis trois ans, ils travaillent tous sur le projet avec passion.


Un archétype analogue : une analogie pour une maison dite « 1930 »


« Nous avons choisi de transformer une maison ouvrière en brique rouge du Nord de la France en maison passive. Avec trois enjeux forts : améliorer l’isolation thermique du bâti, produire de l’énergie solaire à l’échelle d’un ilôt de quartier et mettre au point des solutions massifiables »

Explique, Jocelyn Gac, coordinateur du projet pour les Compagnons du Devoir et en charge de la Maison BePOSITIVE de la dernière édition.

L’équipe a conçu et construit un prototype à taille réelle, économique, écologique et alimentée par l’énergie solaire. Mais comme il était difficile de le transporter en Hongrie et après avoir évoqué l’idée, sans la retenir, de la projection en hologramme, l’équipe a travaillé avec les architectes sur le principe de l’archétype analogue. « Nous sommes partis sur un bâti avec ossature bois que nous avons garni de matériaux reproduisant les mêmes caractéristiques (thermiques, hygrométriques, dimensionnelles,…) que les vraies maisons 1930. C’est ainsi que nous avons pu mettre au point un archétype analogue au plus près du réel. »

 
 

H2030_visuel générique_2_0.JPG

H2030_visuel générique_0.JPG


Deux temps pour une compétition

Cette maison de 22 tonnes a été ensuite découpée en panneaux et transportée, avec pas moins de 8 semi-remorques, jusqu’en Hongrie, où l’équipe Construction de Habiter 2030 l’attendait.

Pendant deux semaines, du 26 juin au 11 juillet, 50 personnes dont 20 Compagnons du Devoir doivent reconstituer la maison. Et il faut savoir qu’en Hongrie, il fait 40° à l’ombre à cette période. Et puis, le challenge se joue aussi sur l’histoire du projet. Sur un espace de 400 m², l’équipe met en place une exposition sur la maison en brique des années 30 et son contexte avec des animations. Nous y avons installé un estaminet pour évoquer la convivialité de la région des Hauts de France, tant à l’époque de la construction de ces maisons que dans la vision projetée à 2030.

Et puis, du 12 au 29 juillet, c’est le temps de la démonstration. La maison vit sous les yeux des 100 000 visiteurs attendus et elle est observée sous toutes les coutures. Il faut faire fonctionner les équipements, la machine à laver, la douche, la cuisine, le chauffage… Il faut simuler l’ensemble des usages de la maison pour évaluer le fonctionnement.


Une dimension territoriale forte

Si le Solar Décathlon se déroule à l’échelle des continents, c’est pour permettre aux équipes de proposer des solutions adaptées au contexte spécifique des territoires. « Nous devons nous ancrer sur le territoire et nous n’aurions pas pu faire la même chose à Brest. Notre idée est de favoriser l’économie et les techniques locales, mais aussi les circuits courts. Nous avons utilisé par exemple l’isolant thermique Métisse®, fabriqué à partir de vieux jeans dans les Hauts de France, et de la laine de bois Steico®, du chaux-chanvre ou encore la terre qui a composé l’enduit. ».

L’équipe a également pris en compte le contexte social et économique de la région. « La façon dont les gens vivent est importante pour un bâtisseur. L’habitat doit leur apporter des solutions à tous les niveaux. Par exemple, un de nos enjeux forts est de mutualiser l’énergie solaire produite au niveau d’un ilôt de quartier. Le surplus de la production profitera aux maisons voisines qui ne sont pas équipées. Il s’agit aussi de travailler sur les usages des habitants en proposant des lieux partagés, comme une buanderie, un jardin, des espaces de convivialité. C’est un travail de prospective à 10 ans nous avons mené avec un sociologue et un domoticien. La façon dont les habitants vivront dans ces maisons est plus importante que l’habitat lui-même. D’où le nom de notre équipe, Habiter 2030 ».


Une formation et une pédagogie hors cadre

Le Solar Décathlon anticipe la réforme professionnelle qui prévoit la formation en situation de travail, ce que reproduit bien cette réalisation. Ce projet est intéressant à la fois pour les jeunes et pour les encadrants. Il permet de partager l’expérience avec d’autres disciplines, ce qui n’est pas courant. Les jeunes peuvent confronter leurs connaissances, compétences, pratiques et personnalités avec d’autres jeunes constructeurs européens.

Jocelyn Gac complète : « C’est un moment fort de partage, d’échange et de co-construction sans hiérarchie, toutes les disciplines sont à égalité. Les pratiques s’associent les unes aux autres dans le but de faire autrement et de faire mieux. »

©habiter2030-chantier-Budapest-équipe.JPG

« C’est une expérience hors cadre, un wordskills collectif, qui permet le dépassement de soi en collectif. Enfin c’est un projet global qui n’intègre pas seulement la technique mais également l’économique car c’est l’équipe qui doit trouver les fonds dont elle a besoin pour le mener à terme et proposer des solutions viables pour le territoire. »

©habiter2030-levage-Lille.jpeg

©habiter2030-équipe_0.jpg

©habiter2030-prototype-Lille.JPG

Rendez vous le 29 juillet pour connaître les résultats de ce formidable challenge qui permet de sensibiliser les étudiants, les industries, les praticiens, les chercheurs, les gouvernements et le grand public aux problèmes énergétiques de notre société.

En savoir plus
http://solar-h2030.eu/
Facebook @habiter2030

©habiter2030

Partager cette page :
27 mai 2019

Ce qu'il ne fallait pas manquer !

Découvrez notre sélection d'actus qu'il ne fallait pas manquer !
Lire la suite
25 juin 2019

Vidéo du mois - zoom sur l'autoconsommation

Quelles sont perspectives de développement de l’autoconsommation en France ? Découvrez l'interview de Thierry Arnaud de Fronius France
Lire la suite

Abonnez-vous à notre news !

Pour recevoir notre newsletter marché sur les actualités clés de la filière, merci de compléter le formulaire suivant :

© 2017 tous droits réservés. Mentions légales