23 février 2018

Solaire-biomasse : combinaison gagnante

La plus grande centrale solaire à concentration de France a été mise en service début janvier dans le Vaucluse. Focus sur une technologie émergente développée par la start-up Helioclim.

a13fd314603a9527a907193797900c3f9808af30.jpg 

Start-up helioclim
 

Les besoins en eau chaude sanitaire et chauffage de la base de défense militaire de Saint-Christol d’Albion (1000 personnes, 50 bâtiments et 88000 m2 de planchers) vont être entièrement couverts par cette installation, capable de générer 560 MWh/an.

Composée de 750 m² de miroirs, la nouvelle centrale solaire à concentration concentre le rayonnement solaire direct vers un absorbeur tube sous vide, générant ainsi de la chaleur à haute température entre 150 et 200 °C . Elle est raccordée à un réseau de chaleur de 6 km. Quand les besoins en chauffage vont tendre vers zéro, du mois d’avril au mois d’octobre, l’alimentation du réseau de chaleur sera 100 % solaire. En hiver, une chaufferie biomasse assurera la majeure partie de la production de chauffage et d’ECS. L’objectif visé est une diminution importante de la facture énergétique du site.

Grâce au suivi des performances, financé par l’ADEME dans le cadre du programme « Nouvelles technologies émergentes », cette première installation va bénéficier d’un retour d’expérience sur une année entière. Les études et les premières semaines d’exploitation montrent la pertinence énergétique et économique du couplage solaire-biomasse sur réseau de chaleur. Ces installations combinées, encore rares en France, sont promises à un bel avenir. A suivre...

Chiffres clés de l’installation solaire à concentration

  • 560 MWh/an d’énergie générée,
  • Economie de 40 tonnes équivalent pétrole par an,
  • Baisse de 91% d’émissions de CO2 grâce à la synergie solaire-biomasse,
  • Baisse de 71% des coûts d’exploitation des installations énergétiques du site,
  • Fabrication 100% française dans les ateliers Helioclim.
Partager cette page :
Actualité précédente
Actualité suivante