maison en autoconsommation
14 avril 2020

« Le service est au cœur de l’autoconsommation »

Classée 5eme entreprise française et 1ere d’Auvergne-Rhône-Alpes en termes d’indice de croissance en 2019*, Monabee compte parmi les leaders de l’installation de solutions d’autoconsommation. Pour monter en charge sur le marché très prometteur de l’autoconsommation résidentielle, l’entreprise mise sur la qualité du service et l’investissement dans le digital.
Rencontre avec Jean-Denis Gitton, responsable marketing.

Créée en 2012 par Vianney Fichet et Clara Trevisiol, tous les deux experts en énergie solaire, la start-up Monabee débute en commercialisant des équipements connectés pour mesurer la production et la consommation d’énergie. La loi de 2017 qui autorise et sécurise l’autoconsommation résidentielle lui ouvre de nouvelles perspectives. En 2019, Monabee lance son offre d’équipement et de pose d’installations solaires en autoconsommation pour les particuliers et obtient le label QualiPV RGE.

Quels sont vos axes de différenciation sur ce marché convoité de l’autoconsommation, où de nouveaux entrants, comme les fournisseurs d’énergie ou les fabricants de panneaux, tentent de se placer ?

C’est vrai que nous sommes sur un marché qui est en très forte croissance. Aujourd’hui 65 000 foyers en France sont raccordés en autoconsommation et 300 à 500 000 foyers pourraient l’être d’ici 2024, selon Engie. Le marché de l’énergie, comme d’autres avant, est en train de vivre son uberisation. Les consommateurs ont désormais le choix de leur fournisseur et l’envie de devenir acteur de leurs énergies, d’en prendre le contrôle, et de les gérer selon leurs besoins. Des attentes qui sont d’autant plus légitimes que les tarifs de l’énergie augmentent (plus de 50% en 10 ans) et que la maitrise des consommations devient un enjeu majeur. Tous les acteurs de l’énergie cherchent donc effectivement à se positionner, élargir leur offre, revoir leur modèle économique.
Pour nous, la différence sur ce marché se fera sur la dimension servicielle. 
C’est pourquoi, nous avons développé une offre globale allant de la gestion des démarches administratives à l’installation des équipements de production et de monitoring, le tout avec des services performants et simples à utiliser pour gérer sa production et l’orienter sur les usages souhaités. 
Nous proposons par exemple le « Compte Epargne Solaire » qui permet de valoriser les kWh produits mais non consommés immédiatement. Ce stockage virtuel peut être utilisé pour recharger le soir son véhicule électrique, avec l’électricité produite en journée ou bien pour lancer à distance la mise en route de la pompe de la piscine. Tous nos développements sont avant tout pensés pour répondre aux usages actuels et futurs de l’énergie dans la maison. Notre philosophie est de simplifier la relation de nos clients à l’énergie et de limiter la sollicitation du réseau, en optimisant au maximum l’énergie produite.


Rencontrez-vous des difficultés dans l’installation de vos solutions d’autoconsommation ? 

La principale difficulté, sur laquelle nous avons peu de leviers d’action concerne la gestion des démarches administratives notamment. Ces démarches ne sont pas standardisées et peuvent aboutir dans des délais très variables. Il faut donc du côté des acteurs concernés un choc de simplification et une réelle accélération dans le traitement des demandes. 

De notre côté, nous avons beaucoup travaillé pour optimiser la mise en service de nos équipements de monitoring par les installateurs. La brique d’intelligence que nous installons et qui permet de monitorer production et consommation a été miniaturisée et se clipse désormais sur les compteurs communicants, avec un temps d’installation divisé par 4. L’installateur configure ensuite le système depuis l’appli Monabee. Ces améliorations facilitent considérablement l’installation. Nous sommes très attentifs à proposer à nos partenaires distributeurs et installateurs des solutions Plug & Play, avec des supports commerciaux et techniques communicants et accessibles. C’est ça aussi « l’esprit service ».


Comment voyez-vous le développement de Monabee sur son marché dans les prochaines années ?

L’enjeu clef c’est la digitalisation des services rendus par l’autoconsommation. Nous devons investir dans le matériel pour intégrer toujours plus d’intelligence dans nos équipements, mais aussi dans la partie logicielle, des applis. Par exemple, avec l’arrivée du véhicule électrique, nous travaillons sur le développement de systèmes de charge bi-directionnelle. Nous réfléchissons également à intégrer dans nos systèmes des données pour optimiser encore plus le pilotage et les kWh produits. 
En ce qui concerne les facteurs externes, il serait souhaitable que les leviers d’incitation à installer de l’autoconsommation, notamment financiers, soient plus forts. Nous pensons par exemple aux taxes sur l’acheminement qui ne sont pas cohérentes avec l’autoconsommation.
L’Allemagne notamment a fortement soutenu les particuliers à s’équiper et elle compte aujourd’hui plus d’un million de foyers producteurs d’énergie solaire,  les marges de progression en France sont donc importantes.
 


Une des dernières installations de Monabee à Cabannes (13).
C'est une installation en autoconsommation d'une puissance de 6kWc, équipée de panneaux photovoltaïques Systovi, avec souscription au service de stockage virtuel "Compte Épargne Solaire".

 

* Magazine Les Echos

Partager cette page :
Actualité précédente
Actualité suivante