Campus des métiers et des qualifications "Urbanisme et construction : vers une ville intelligente"
28 janvier 2020

Créer des passerelles « formation » pour construire la ville intelligente !

Le Campus des métiers et des qualifications "Urbanisme et construction : vers une ville intelligente", 15ème campus de la région AURA a été inauguré en novembre 2019 à l’ENTPE. Il fédère des établissements du secondaire, du supérieur et de la recherche des filières professionnelles Architecture et Urbanisme, Bâtiment - Génie civil - Travaux Publics sur la Métropole de Lyon et de ses périphéries, un territoire particulièrement porteur. Le point sur ses missions et ses actions prioritaires.

Ouvrir davantage le monde de l’entreprise à celui de la formation

Le rôle du campus "Urbanisme et construction : vers une ville intelligente" est de créer un réseau d’acteurs. Il s’agit de les faire travailler ensemble, des établissements de formation, du CAP au BTS, des cursus d’architectes et d’ingénieurs et des activités de recherche pour décloisonner les parcours et créer des synergies entre le secteur de la formation, formation initiale, par apprentissage et continue, le monde professionnel et celui des territoires. A l’ordre du jour de ses grands objectifs : la promotion des métiers du secteur et leur attractivité, l’insertion professionnelle des jeunes et adultes à tous les niveaux, la recherche et le développement sur le territoire, le travail collaboratif inter-métiers et inter-niveaux, et enfin une carte des formations en phase avec les attentes des entreprises. « Nos premières missions : mettre en relation tous les organismes de formation du territoire en lien avec la construction et l’urbanisme et favoriser l’ouverture des entreprises vers la montée en compétence. Nous recueillons leurs besoins, nous les informons et les dirigeons vers les bons interlocuteurs. Aujourd’hui, le campus permet d’offrir une offre de formation complète du bac-3 au bac +8, pour plus d’une trentaine de métiers préparés. » Précise Georges Siaux, Président du Campus, un dirigeant du bâtiment à la retraite qui a toujours été très impliqué dans la formation et l’apprentissage.

Nous devons valoriser les métiers et casser les idées reçues sur des métiers trop souvent décriés. Les jeunes qui rejoignent le bâtiment ou les travaux publics sont volontaires et passionnés

 

Relever les enjeux de la ville de demain

Le Campus a construit une démarche volontariste d’élévation du niveau de compétences. Il s’appuie sur une approche intégrée de l’urbanisme et de la construction qui prend en compte, la transition numérique avec notamment l’usage du numérique et du BIM, et la transition énergétique. « Le campus travaillera avec tous les acteurs pour construire ensemble les bases, les ressources les moyens d’une ville intelligente, par exemple nous apporterons aux CFA des modules formations en lien avec la ville intelligente, comme l’usage du BIM ou encore nous développerons la formation de formateur. » explique Georges Siaux. Des actions seront déployées pour intégrer les aspects humains et sociaux, de confort et de santé dans la conception des systèmes technologiques des bâtiments et des quartiers. En travaillant à l’échelle de la ville, le Campus souhaite à moyens termes couvrir l’ensemble du processus conception, construction et gestion des énergies d’une zone urbaine. Parmi les actions énergétiques déjà engagées, citons le décloisonnement de la plateforme PRAXIBAT qui permet d’ouvrir cet outil de formation aux techniques de l’efficacité énergétique des bâtiments à tous les organismes de formation, l’ouverture d’une Formation Complémentaire d'Initiative Locale (FCIL) « gestion des énergies » au lycée professionnel Tony Garnier Bron, une passerelle importante pour les bacheliers professionnels et technologiques.


Nous devons mutualiser les plateaux techniques des organismes de formation pour une meilleure efficacité. A l’heure du décloisonnement des secteurs, ça peut se révéler très précieux.

 

Intégrer l’innovation technologique

« Notre projet pédagogique vise l’intégration des derniers développements technologiques dans les parcours de formation. Nous voulons une meilleure qualification des formés, scolaires et adultes, une qualification ouverte, en adéquation avec le marché de l’emploi et les enjeux de la construction durable. L’innovation technologique pour des bâtiments bas carbone, en neuf et rénovation, l’intégration de systèmes de production et de récupération d’énergie dans les façades ou le développement de systèmes constructifs en bois sont autant de sujets qui seront traités dans les formations » complète Sheerazade Zemoura -Celet, Directrice Opérationnelle du Campus. Des actions sont d’ores et déjà engagées : l’organisation de conférences sur les matériaux et solutions constructives innovants, des visites de chantiers innovants, la participation à des concours, comme celui de VICAT sur des projets « d’innovations technologiques et sociales » avec l’ENSAL, l’ENTPE et l’INSA de Lyon. De plus, les résultats des recherches partenariales des laboratoires de l’ENTPE sur l’efficacité énergétique des bâtiments publics seront valorisés dans le cadre de modules de formation.

 

En savoir plus sur le campus des métiers et des qualifications "Urbanisme et construction : vers une ville intelligente"

Partager cette page :
Actualité précédente